Les meilleurs salles pour les joueurs Francophones Canadiens

# Salle de Poker CA / FR Note Bonus Télécharger Critique
1 888 Poker 888 Poker CA 100 $600 Critique
2 Poker 770 Poker 770 FR 93 400€ Critique
3 Party Poker Party Poker CA 86 $500 Critique
4 WilliamHill Poker WilliamHill Poker FR 78 $1000 Critique
5 Winner Poker<sup>NEW</sup> Winner PokerNEW FR 76 $1000 Critique

 

Pour une deuxième année consécutive, un Canadien se classe troisième à l’EPT qui se tenait à Deauville

L’étoile canadienne du poker en ligne Alex Wice était prédestiné à dominer chaque main à la table des finales à l’European Poker Tour 2011, à Deauville, mais comme toujours au poker, rien n’est joué avant la fin. Lorsqu’il y a un nombre record de concurrents – 891, pour être exact –, les choses peuvent être compliquées.

Aux côtés du joueur Suédois Martin Jacobson, Wice détenait une avance impressionnante sur le reste de leurs compétiteurs, et les deux étaient censés s’affronter pour la victoire finale. Après le sixième jour, Wice a facilement éliminé le concurrent Ukrainien qui se tenait au huitième rang avec un combo as-reine. Après ça, il a éliminé Anthony Hnatow, de France, avec moins de facilité, mais toujours avec relativement peu d’effort.

Jacobson a aussi éliminé sa part de compétiteurs, et entre un Suédois et un Canadien agressif, il n’y a pas eu grand place au soleil pour qui que ce soit d’autre pour un bon moment. Mais en peu de temps, tous les jetons se sont retrouvés au milieu de la table, et Wice s’est retrouvé à jouer contre le Français Lucien Cohen. Ce dernier a été capable de tirer le meilleur de Wice pour ensuite gagner le plus gros pot du tournoi, après s’être débarrassé du Canadien. Cohen s’est retrouvé face à face avec Jacobson, et a remporté contre lui le championnat.

Ce troisième rang pour Wice marque la deuxième année consécutive où un professionnel du poker canadien gagne cette place à l’EPT de Deauville. En 2010, c’était à Mike McDonald de terminer troisième. Fait intéressant, lui et Wice proviennent tous deux de Waterloo, en Ontario.

Jonathan Duhamel de retour au sommet à Deauville

Avec un premier prix d’une valeur exacte de 203 232€, la plupart des joueurs de poker s’entendent pour dire que l’épreuve High Roller de l’EPT de Deauville est extrêmement attrayante. Mais pour l’étoile du poker canadienne et champion du monde Jonathan Duhamel, l’argent n’était pas le plus important. Selon ses dires, il s’agissait de se sentir au sommet du monde encore une fois.

Depuis son extraordinaire première place à l’épreuve principale des WSOP de 2010 en novembre passé, Duhamel regarde l’argent – même les prix dépassant l’imagination des tournois de poker les plus prestigieux – très différemment. Ces jours-ci, pour lui l’important c’est d’aimer ce qu’il fait, et de ravoir la sensation sans prix d’être un champion. L’argent est certainement appréciable, explique-t-il, pour ce qu’il cherche vraiment est la sensation qui vient juste avant de recevoir les prix.

Après avoir gagné près de 9 millions l’année passée, 200 000€ supplémentaires ne veulent pas dire autant qu’avant, mais rien n’égale gagner une première place.

North American Poker League, ligue de poker en ligne populaire au Canada et aux États-Unis

Comme la plupart des ligues de poker en ligne qui ont gagné une immense popularité au cours des cinq dernières années, la North American Poker League (NAPL), hébergée par Poker Stars, a beaucoup à offrir. Ce qui rend cette ligue spéciale, c’est qu’elle n’est ouverte qu’aux joueurs canadiens et américains intéressés à participer à des tournois quotidiens, dans n’importe quelle catégorie de compétition.

Pour résumer la ligue de manière simple et succincte, il y a trois divisions, chacune offrant des tournois de nuit avec des prix garantis à des montants variables. Chaque tournoi concède des points à ceux qui participent et réussissent, et ces points s’accumulent pour qualifier les meilleurs joueurs, qui recevront des prix en argent sur une base mensuelle.

Un tour plus détaillé de la NAPL n’est pas trop compliqué. Les Canadiens sont éligibles à participer soit aux tournois de la division Senior ou de la division Rookie. La division Senior demande un plus gros prix d’entrée, mais les prix garantis chaque nuit sont de 750$. La division Rookie à laquelle les Canadiens peuvent participer n’est pas aussi lucrative que celle des Américains, mais il est possible de se qualifier gratuitement à un freeroll Sit-and-Go et de vous battre pour un prix garanti de 100$. La division Senior offre aussi des prix mensuels plus élevés pour les joueurs ayant le plus de points.

Une partie de ce qui fait cette ligue de poker en ligne si populaire est les prix d’entrée extrêmement bas pour tous, qui ne sont qu’entre 0.11$ et 1.10$. Il est même possible pour ceux qui se qualifient de jouer gratuitement, faisant de ces tournois certains des plus accessibles en Amérique du Nord.

L’Ontarien Alex Wice se dirige vers la table des finales de l’EPT

Après avoir totalement dominé la compétition durant les premiers jours, Alex Wice est tombé second lors du décompte des jetons à la table des finales de l’European Poker Tour 2011, à Deauville, en France.

Ça a été une dure bataille, et l’issue en a été juste pour les deux joueurs quand le Suédois Martin Jacobson s’est tiré vers l’avant pour prendre la première place contre Wice. Jacobson, qui a fini deuxième à l’EPT de Vilamoura l’année passée, y gagnant 300 000€, a déjà 1,3 million en gains de tournois. Jusqu’à maintenant Wice a seulement gagné 140 000$ lors de tournois en direct, une petite fraction seulement du succès de Jacobson. C’est un fait surprenant, puisque le Suédois est plus jeune que Wice de quelques années, et que ce dernier est déjà jeune lui-même, du haut de ses 26 ans.

En dépit de la différence entre leurs gains de tournois, si on calcule les gains faits en ligne, les deux joueurs s’équivalent. Wice a accumulé bien plus d’un million de dollars grâce à ses exploits en ligne, et a été un bon concurrent lors de tournois en direct au cours de la dernière année. Ceci pourrait être la percée qui lancera sa carrière dans les tournois en direct pour équivaloir ses accomplissements en ligne.

Vanessa Rousso, étoile du poker franco-américaine et étudiante, rend visite au Canada

Vanessa Rousso, étoile du poker franco-américaine et étudiante, rend visite au Canada Ce mois-ci, Vanessa Rousso, l’étoile du poker et étudiante franco-américaine, fera une apparition en Colombie-Britannique pour le Women’s Poker Classic pour offrir ses leçons de poker populaires – et intenses – aux fans canadiens.

L’une des joueuses de poker connaissant le plus de succès faisant grâce de sa présence au tournoi, Rousso, a plus de 4 millions de dollars de gains en poches et est probablement la joueuse la plus qualifiée pour diriger ce genre d’évènement. Son cours, intitulé « Big Slick Poker Boot Camp », sera donné le même jour que l’épreuve principale du Women’s Poker Classic à Langley, en Colombie-Britannique, le 17 février. La journée commencera tôt avec un déjeuner de groupe, suivi par une session de réponses aux questions avec Rousso, puis un cours intense de quatre heures sur les stratégies et techniques du poker qui peuvent s’avérer utiles, juste à temps pour les joueuses qui souhaitent participer au gros tournoi.

Pour la sixième année en ligne, les évènements du WPC serviront à lever des fonds pour la Fondation canadienne du cancer du sein, une organisation qui supporte la connaissance et la recherche sur le cancer du sein au Canada. Au total, le tournoi de poker a récolté plus de 100 000$ pour la charité, et avec l’aide de Rousso, cette année contribuera plus encore.

L’EPT de Deauville, en France, présente le Québécois champion des WSOP

Le Québécois Jonathan Duhamel Avec la halte prochaine du European Poker Tour à Deauville, en France, il n’y a rien qui puisse exciter davantage les fanatiques de poker que d’avoir la chance de rencontrer Jonathan Duhamel, la super-star du poker qui a remporté l’épreuve principale des WSOP en 2010.

PokerStars, le commanditaire du Duhamel, va être l’hôte de ce qu’ils appellent la Célébration Canadienne, une promotion qui vise les adeptes de poker canadiens qui veulent participer à l’EPT en France, aux côtés de Duhamel. Pour se qualifier, les Canadiens doivent participer à l’un des tournois freeroll qui se tiennent deux fois par jour sur PokerStars entre le 16 décembre et le 11 janvier. Les neuf meilleurs joueurs de chaque tournoi vont concourir dans un tournoi final, appelé la Grande Finale, qui aura lieu le 13 janvier. Il y a aussi plusieurs tournois satellites, pour donner à plus de gens la chance de participer à l’évènement final.

Le gagnant recevra un ensemble de prix, incluant un billet d’avion pour l’épreuve de l’EPT, à Deauville, les 5 300€ nécessaires à l’inscription, les accommodations, de l’argent à dépenser, et peut-être le plus convoité, une chance de s’asseoir seul avec Duhamel pour un souper.

La Franco-américaine Vanessa Rousso se tire vers l’avant au WPT Final Six

Vanessa Russo, joueuse de poker professionnel Franco-américaine, mène la Finale du WPT Vanessa Rousso, l’une des femmes les plus illustres et qui connait le plus de succès sur la scène des tournois de poker professionnel, s’est démarquée à la table finale du World Poker Tour Five Diamond.

Rousso n’a pas eu la meilleure année de sa carrière en 2010, en particulier si on la compare à sa meilleure performance en 2009. Prendre la première place au tournoi de Hold’em No-Limit du European Poker Tour lui avait rapporté plus d’un million de dollars, en plus des montants importants qu’elle a remportés aux money finishes, ce qui lui avait donné des gains d’environ un million et demi pour l’année 2009. Jusqu’ici, en 2010, Rousso n’a rapporté qu’un peu plus de deux cent mille dollars, un montant significativement plus bas que l’année d’avant. Cependant, si elle gagne le WPT Five Diamond et ajoute les 870 124$ du premier prix à son total, elle sera toujours dans la course.

Malheureusement pour elle, un de ses plus grands compétiteurs est présentement assis avec elle à la seconde place de la table des finales : John Racener, qui est arrivé deuxième après le Canadien Duhamel à l’épreuve principale des WSOP. Contrairement à Rousso, Recener a eu une année exceptionnellement bonne, et cherche à continuer sur la lancée en décembre.

Restez connecté pour des mises à jour au fur et à mesure que le tournoi progresse.

Negreanu fait face à son compatriote Loose Cannon

Daniel Negreanu Pour ceux qui ne sont pas familiers avec The Big Game, il s’agit d’un événement de poker populaire qui implique des participants à chaque semaine, appelés « loose cannons », qui sont lancés contre certains des plus gros noms du poker. Une fois la partie terminée, le loose cannon qui a réussi à gagner le plus reçoit cinquante milles de plus. Jeu à l’argent constitué de 150 mains, The Big Game fait le bonheur des fans de partout.

Cette semaine, la onzième semaine, inclut un concurrent Canadien nommé Bill Given, de Lincoln, au Nouveau-Brunswick, remplissant son rôle de loose cannon. Celui-ci a seulement 27 ans, et n’a jamais cru qu’il aurait la chance de s’asseoir à la même table de poker que son compatriote Daniel Negreanu, le joueur de poker actif qui connait le plus de succès au monde, selon plusieurs.

Lui offrant de sages conseils gratuitement, Negreanu a dit à Given de ne pas miser de trop gros montants, s’il veut que l’étoile suive. Le Canadien le plus vieux et sage a deviné facilement quelles cartes tenait Given en s’appuyant sur les décisions de celui-ci, et Negreanu a décoché le lot, laissant à ce pauvre Loose Cannon moins de 40 000$. Given a plus tard quitté la partie en misant tout contre Doyle Brunson.

Nick Abou Risk, étoile du poker canadienne, premier à remporter deux titres de l’UKIPT

Le joueur de poker canadien Nick Abou Risk Nick Abou Risk, âgé de seulement 25 ans, vient juste de gagner l’épreuve principale du United Kingdom and Ireland Poker Tour – encore – et est par conséquent devenu la première personne dans l’histoire à accomplir un tel exploit. Aucun autre joueur n’a réussi à obtenir une première place plus d’une fois lors de ce tournoi, mais puisque le tournoi n’a été en opération que deux saisons, ce n’est pas une statistique aussi impressionnante qu’elle en a l’air. Mais néanmoins, cette étoile canadienne du poker s’est fait un nom dans le monde du poker professionnel grâce à cette victoire historique !

Pendant la première saison de l’UKIPT, Abou Risk a gagné un total de 81 433$ à Édimbourg. Le premier prix de cette année lui a rapporté 67 100$, à Galway. Risk a participé à des milliers de parties en ligne, en plus de ses succès récents lors de tournois.

Même si Abou Risk vit présentement à Dublin, en Irlande, il est originaire du Canada. Il vivait à Bonshaw et allait à l’Université de l’Île du Prince-Édouard, où il étudiait en sciences informatiques. Abou Risk en est venu à créer des logiciels de jeu en ligne pour des compagnies de poker en ligne, et c’est ainsi qu’il a fini à Dublin.

Bien que son nom puisse ne pas être familier aux fans canadiens, Abou Risk continuera certainement de gagner gros dans le monde du poker international.

Peter Cross, de Waterloo, en Ontario, gagne le premier Punta Cana Poker Classic

Relativement inconnu de la scène des tournois de poker internationaux, Peter Cross peut ne pas avoir fait tourner beaucoup de têtes lorsqu’il s’est assis pour jouer dans le Punta Cana Classic cette semaine. Avec de grands noms comme Doyle Brunson et Hoyt Corkins, il ne faut pas s’étonner que Cross ait passé incognito. Mais tout le monde le connait, maintenant qu’il est le champion de l’épreuve True Poker.

Cross, originaire de Waterloo, en Ontario, a fait la fierté du Canada lorsqu’il a battu ses opposants, qui provenaient de neuf pays différents. Le prix en argent pour sa première place s’est élevé à un total de 65 000$, ce qui représente un bon bonus pour Cross, une étoile du poker nouvellement née, triplant les gains qu’il avait eus jusqu’ici.

Le prix total était garanti à cent mille dollars, et a fini par totaliser deux cent mille dollars, dû à l’intérêt que suscite le tournoi. Il est prévu que l’évènement se déroule encore l’année prochaine, pour laquelle il est prévu qu’il y aura encore plus d’argent en jeu. Les participants sont venus d’aussi loin que la Finlande, la Suède, Écuador, l’Italie, et encore plus loin. Le Canadien Jamie Harvey s’est aussi classé dans les dix premiers.

Quick Room Review